Philippe Pouletty - Co-Founder & General Director @ Truffle Capital | crunchbase

Philippe Pouletty - Co-Founder & General Director @ Truffle Capital | crunchbase

Truffle Capital, une enseigne de gestion de fonds d'investissement au service de l'inventivité

De 2009 à 2010, Philippe Pouletty (https://www.crunchbase.com/person/philippe-pouletty) se trouve être l'administrateur intérimaire de Theradiag. Accompagné par Truffle Capital dès 2003, l'établissement spécialiste en diagnostic se trouve être introduit en bourse en 2012. Le chercheur s'est lancé sur le marché de la dermocosmétique courant 2011 en formant Pilosciences. Cet établissement a été fermé courant 2015 au même titre que Cytomics, un laboratoire se spécialisant dans l'élaboration de médicaments antimycosiques. Dans le but de faire réellement progresser les conditions de vie des patients endurant des problèmes d’incontinence urinaire, Philippe Pouletty ainsi que les experts de Truffle Capital financent les nombreuses solutions efficientes présentées par la société Myopowers.

Acteur de premier plan en termes de transplantation d’organes, SangSat a synthétisé et commercialisé un produit particulièrement efficace contre les rejets, la Thyloglobuline. Cette solution inédite se révèle cédée à la société Genzyme dans les années 1990. En parallèle avec la cotation en bourse de SangSat, l'entrepreneur finance la société spécialisée en biotechnologie RedCell Inc. (actuellement appelée Conjuchem Inc.) étudiant l’effet combiné de produits sur les hématies et l’albumine. Rebaptisée Conjuchem Inc., RedCell Inc. entre en bourse au Canada en 2000. Philippe Pouletty a constitué cet établissement expert en biotechnologie en se servant de brevets enregistrés à son nom.

Formée en 2014, la compagnie Diaccurate s'efforce d'élaborer un nouveau type de traitements contre le SIDA. Cette compagnie spécialiste de la biotechnologie se révèle issue d'un partenariat entre l’Institut Pasteur et le fonds d’investissement géré par Philippe Pouletty. Le portefeuille de Truffle Capital englobe notamment la startup Symetis mise en place en 2004. La startup produit et vend des valves aortiques transcatheter. Elle doit être cotée en bourse en 2017. Mesurant les défis du milieu, le médecin accompagne deux laboratoires de recherches prometteurs, Deinobiotics et Biokinesis. À travers ces entreprises, Truffle Capital permet d'élaborer une nouvelle génération d'antibiotiques et de médicaments contre le cancer. L'administrateur de Truffle Philippe Pouletty a encouragé la constitution des compagnies Carbios et Kardiozis en 2011. Ces établissements se spécialisent dans la création de prothèses et de pièces synthétiques à usages industriels ou médicaux.

Les entreprises soutenues par Truffle Capital sont sélectionnées en fonction de leur originalité. Le Dr Philippe Pouletty participe notamment à l'expertise et à la sélection des brevets dignes d'intérêt. Le médecin prend en charge les nombreuses recherches des PME de Truffle corrélées à la biologie grâce à sa maîtrise impressionnante de cette discipline. Dans le cadre de ses missions, l'homme d'affaires assure aussi la constitution de ces compagnies. L'entreprise de tenue de ressources de venture capital Truffle Capital SAS a été fondée courant 2001. Philippe Pouletty se révèle surtout connu dans le milieu de la recherche en tant que cofondateur et administrateur de cet établissement. La majorité des sociétés accompagnées par Truffle Capital se trouve être formée par le chercheur et son équipe. Le fonds d’investissement se focalise sur la biotechnologie et développe principalement des spins off de centres d'étude dépendant d'universités d'envergure internationale.

Formation et premiers pas dans l'univers de la recherche scientifique

De 1981 à 1984, Philippe Pouletty a été interne à Paris. Se concentrant principalement sur l'immunologie et l'hématologie, le futur entrepreneur opère dans différents centres médicaux se trouvant en région parisienne. Philippe Pouletty est diplômé de l’UPMC courant 1981. Le futur homme d'affaires a eu les moyens d'entreprendre des études de médecine une fois son bac série C en poche. En 1986, le jeune chercheur entre à l’université de Stanford après avoir décroché son doctorat d’État en médecine de l’université Pierre-et-Marie-Curie avec les félicitations du jury.